Qui veut vraiment évaluer les nouveaux rythmes scolaires ?

Actualitésle 3 septembre 2015Commentaires fermés

L’évaluation sincère des nouveaux rythmes scolaires est-elle possible ? Souhaitée ?

Les parents d’élèves impliqués dans le fonctionnement des écoles ont du apprécier les déclarations de la Rectrice de l’Académie (lyon Capital avant hier) selon qui « il ne faut pas se fonder sur les quelques appréciations de parents pour remettre en cause tout un système« .
Quels sont alors les critères d’appréciations ? Une étude indépendante peut-être ? Cela tombe bien, 20 Minutes nous apprenait hier qu’un cabinet a réalisé une étude auprès de 350 enfants. Des éléments nous sont livrés – on le suppose, comme preuve de la pertinence de l’étude -. On apprend ainsi que des enfants de 3 à 5 ans ont du mal à se concentrer si on ne leur propose qu’une activité pendant 1h30. Ouf, nous voilà rassurés. Il y a des personnes dans ce cabinet qui se souviennent de ce qu’est un enfant….
Les résultats de l’étude seront dévoilés en octobre. Peut-être aurait-on pu avertir quelqu’un que la rentrée était en septembre ? Si la Ville avait souhaité tirer des enseignements de cette étude, on aurait pu les mettre en oeuvre à la rentrée.
Puisqu’il n’est pas question de s’appuyer sur les organisations de parents d’élèves, les enseignants – avec ou sans syndicats -, demeure l’Etat, dans son rôle de défenseur de l’intérêt général, pour évaluer ces nouveaux rythmes.
Mais peut-on se fonder sur quelques appréciations de Recteurs ayant perçu 10 000 € de prime en début d’année de la part de leur Ministre pour une évaluation objective ?
Le système est d’autant plus difficile à remettre en question que ceux qui en sont responsables ont perdu de vu ses objectifs. Les nouveaux rythmes scolaires à Lyon n’apportent aucune amélioration aux enfants et aux enseignants. Ni ouverture au monde, ni nouvelles capacités d’apprentissage, ni repos. Ne pas le voir; c’est refuser de le voir.
Commentaires clos.