Quand Europe-Ecologie se désolidarise de la stratégie de rayonnement

Actualitésle 2 décembre 2012Sans commentaires

Les représentants d’Europe Ecologie à Lyon ont annoncé leur intention de se présenter de façon autonome aux prochaines élections municipales

Ceux qui ont lu avec attention leur communication auront constaté leur volonté de rupture avec la stratégie de rayonnement menée par la majorité municipale depuis 11 ans.

Nous ne pouvons que nous satisfaire de ces propos. Nous tenons, souvent seuls, cette ligne politique depuis les élections municipales, démontrant sur de nombreux sujets (crèches, cantines, aménagements urbains, politique sportive, etc.) la nécessité d’infléchir cette priorité au rayonnement pour améliorer la qualité de la vie des lyonnais.

Nous apprécions particulièrement la dialectique utilisée par Europe-Ecologie lorsque « Emeline Baume souligne la nécessité de « briller à l’intérieur » et de ne pas se contenter de gros projets permettant une visibilité à l’international (…) de s’occuper de la politique de proximité comme l’accueil en crèche, le logement accessible à tous, le développement des transports doux… » (extraits de l’article de Lyon Capitale).

Bien qu’il ne soit pas acquis que nous ayons la même approche sur les sujets mentionnés, nous ne pouvons que nous satisfaire de voir ces élus reprendre notre ligne directrice, voire notre dialectique.

« Une ville davantage attachée à la qualité de de vie de ces habitants et qui n’hésite pas à chercher des solutions nouvelles aux difficultés du quotidien (…) et à s’affirmer à travers elle. » (extraits de notre bilan de mi-mandat www.lyonmoderes.fr).

Eric Lafond

www.eric-lafond.fr

No Responses to “Quand Europe-Ecologie se désolidarise de la stratégie de rayonnement”

Leave a Reply