Communiqué – Sécurité : la surenchère ne résoudra rien

Actualitésle 17 octobre 2013Sans commentaires

Lyon, avec plus de 330 agents et officiers, est une des villes de France disposant du plus grand nombre de policiers municipaux.

En annonçant successivement l’augmentation du nombre de caméras de vidéo-surveillance et l’usage de flash-ball pour les policiers municipaux, la majorité actuelle semble vouloir étouffer l’approche sécuritaire de l’UMP.

Ce qui n’empêche pas certains de réclamer plus (utilisation de taser). Ce qui n’empêchera pas la surenchère demain.

Sur ce sujet, comme sur beaucoup d’autres, nous considérons qu’il faut une autre approche, une volonté d’optimiser les moyens existant et d’innover, fondée sur des principes clairs.

Faciliter la présence-terrain de la police nationale

La sécurité demeure la responsabilité de l’Etat. A ce titre, la police nationale a pour mission la police judiciaire, le renseignement et le maintien de l’ordre. La police municipale doit être une police de proximité.

Notre objectif est de faciliter la tache de la police nationale, et non d’accroître les effectifs de la police municipale. Pour permettre aux agents de la Police nationale d’être davantage sur le terrain, nous proposons que la Ville investisse. Rénovation de commissariats vétustes, développement des moyens numériques pour enregistrer les plaintes, équipement informatique, etc. Et, pour accompagner cette politique d’investissement matériel, un adjoint à la sécurité plus fortement impliqué, notamment sur la coordination entre polices nationales et municipales.

S’impliquer auprès de la Justice pour réduire la récidive

Dans le même temps, la Ville peut s’impliquer auprès de la Justice pour une prévention de la récidive. Le taux de récidive sur les courtes et moyennes peines de prison demeure élevé (60%). Le retard d’exécution des peines de moins de deux ans est inacceptable (18 mois). Ce sont les premiers facteurs d’insécurité sur le territoire. Nul besoin d’une nouvelle loi pénale pour améliorer cela. Amendes, travaux d’intérêt général, semi-liberté, bracelet électronique, les moyens légaux existent pour qu’à chaque acte délictuel, il y ait une réponse pénale rapide et une perspective de réinsertion.

Nous proposons une implication forte de la Ville auprès de l’appareil judiciaire pour une exécution rapide des peines prononcées.

De l’imagination et des réponses concrètes feront davantage progresser la nécessaire sécurité des lyonnais.

Sincèrement
Eric Lafond

www.lyon-2014estunechance.fr

contact presse 06.35.15.03.19

No Responses to “Communiqué – Sécurité : la surenchère ne résoudra rien”

Leave a Reply