Communiqué : la démocratie locale s’use aussi

Actualitésle 5 novembre 2013Sans commentaires

Le mandat, devenu fictif, d’une adjointe à la Maire du 1er arrondissement, en raison de son éloignement géographique, éclaire les changements de pratique nécessaires.

Dans un contexte de défiance croissante des électeurs vis-à-vis des élus, les élections municipales seront l’occasion de proposer une modernisation de la démocratie locale. Implication, exemplarité et transparence sont les principes que nous mettrons en valeur dans notre projet

Implication

Rappelons ici que « Les fonctions de maire, d’adjoint et de conseiller municipal sont gratuites », selon le CGCT. Le fait est qu’elles donnent lieu au versement d’indemnités de fonction, destinées à compenser les frais que les élus engagent au service de leurs concitoyens, en fait un quasi salaire. A ce titre, l’électeur et le contribuables sont en droit d’attendre l’implication requise en face.

L’ampleur des sujets qui intéressent Lyon légitime une implication plus forte de ses élus. Nous proposons que le Maire incite davantage les élus municipaux, y compris d’opposition, à contribuer (rapports, études, propositions, etc.). Nous devons revisiter de nombreuses politiques publiques, et l’énergie des 73 élus du Conseil Municipal ne sera pas de trop.

Transparence

Des indemnités équivalentes au SMIC, au salaire médian des français, ou plus, obligent à une grande transparence. Nos tabous culturels autour de l’argent doivent être levés. Nous proposons que les indemnités et frais du Maire, des adjoints, des maires d’arrondissement, de leurs adjoints, des conseillers municipaux soient publics et consultables.

Dans cet esprit, nous proposons que Lyon renonce à la pratique des écrêtements entre élus ; pratique légale mais féodale. Cet argent abondera un fonds aux initiatives et aux innovations proposées par les lyonnais.

Exemplarité

Le non-cumul de mandat est la pierre angulaire des réformes institutionnelles nécessaires. Il sera bien sûr pratiqué par les élus issus de notre liste. Nous inciterons aussi les autres élus accédant à des fonctions exécutives notamment à se conformer à ce principe.

Nous proposons la création d’un adjoint aux initiatives et à l’innovation. Son rôle sera d’être à l’écoute des propositions des lyonnais, puis d’en être le promoteur auprès des autres élus.

Nous proposons de moderniser le premier niveau de la démocratie locale, dite parfois « participative ». Nous préconisons une fusion des Conseils de quartiers et des Comités d’Intérêts locaux – en Comités de quartier – auquel seront données plus d’autonomie et de responsabilité.

La démocratie locale s’use aussi, elle doit trouver de nouveaux principes directeurs

Sincèrement


Eric Lafond

www.lyon-2014estunechance.fr

contact presse: 06.35.15.03.19

No Responses to “Communiqué : la démocratie locale s’use aussi”

Leave a Reply