Communique : Cantines scolaires, aucune difficulté n’est réglée

Actualitésle 8 octobre 2012Sans commentaires

Deux ans après la grève paralysant les cantines scolaires, un préavis est déposé pour un mouvement de grève mardi des personnels servant dans les cantines.

L’enveloppe financière débloquée par le Maire de Lyon avait permis la reprise du travail en novembre 2010. Pourtant les difficultés de fond n’ont pas été réglées et les attentes légitimes des parents n’ont toujours pas de réponse.

Les prix les plus élevés de France

L’adjoint en charge du dossier n’a pas pris la mesure de l’importance du sujet. Aujourd’hui, Lyon a la cantine la plus chère de France. De nombreux parents ne peuvent pas placer leurs enfants à la cantine. Une pression inacceptable s’exerce pour que soient choisies d’autres options ou pour que s’effectue un arbitrage entre cantine et étude.

La qualité du service n’est pas au rendez-vous de ce qu’on doit attendre à Lyon.

Le passage en self de nombreuses cantines fut la réponse à l’augmentation de la demande. Mais est-elle vraiment adaptée ? Le temps réellement imparti au repas n’excède guère 20 mn, et il peut tomber à 7 dans certaines cantines. Dans ces conditions, la pause déjeuner ne permet pas aux enfants de se restaurer correctement. Elle ne constitue pas non plus un temps de repos nécessaire.

Une nouvelle approche est nécessaire

Les personnels seront de nouveau en grève mardi. Vacataires, souvent informés le matin même de leur lieu de travail, sont-ils en mesure d’apporter l’encadrement que les parents attendent d’eux ? Nous ne le croyons pas. Ces emplois sont en temps partiel et modestement rémunérés. Ils ne permettent donc pas de compter durablement sur le personnel.

Nous proposons que la ville contribue à un groupement d’employeurs avec d’autres entreprises afin de créer les conditions d’emplois durables sur lesquels les cantines pourront s’appuyer.

Par ailleurs, nous proposons de nouveau la mise ne place de partenariats avec les restaurants de quartier, à proximité des écoles. Ils permettront d’accroître l’offre de restauration scolaire. Il s’agit aussi d’un plus éducatif évident pour les enfants et d’un soutien réel à l’économie de proximité.

Les lyonnais méritent que ce service public de proximité soient performants et novateurs. Ces deux ans d’inertie de la part de l’adjoint à l’éducation et à la petite enfance ne sont pas acceptables.

Eric Lafond
conseiller du 3è arrondissement

Contact presse : 06 35 15 03 19

No Responses to “Communique : Cantines scolaires, aucune difficulté n’est réglée”

Leave a Reply