Archive for juin, 2013

Communiqué – cantines, une nouvelle approche est nécessaire

Actualitésle 23 juin 2013Sans commentaires
Depuis 2010, les cantines lyonnaises ont notamment connu deux grèves importantes, et plusieurs autres arrêts de travail de plus faible ampleur. Cette répétition peut indiquer que :
1 – les solutions mises en place par l’adjoint à l’éducation (plus de personnels notamment) n’ont pas été efficaces
2-  les promesses faites aux syndicats n’ont pas été tenues
3 – les syndicats font de la surenchère
La nécessité d’un dialogue social efficace entre les élus et le personnel de la ville interdit les 2 dernières hypothèses.
Cela conforte notre analyse depuis trois ans selon laquelle l’organisation du service de la cantine scolaire à Lyon est défaillante. Face à la croissante constante du besoin des parents, la majorité n’a pas su répondre. Et nous avons l’une des cantines scolaires la plus chère de France (10€/repas – chiffres grandes villes), un taux d’absentéisme du personnel inégalé (17%), et une pause méridienne guère reposante pour les enfants (repas trop rapide, qualité nutritionnelle moyenne).
Nous rappelons ici notre proposition d’une remise à plat de cette organisation défaillante pour instaurer un meilleur service public de proximité, moins cher et permettant d’accueillir tous les enfants qui en ont besoin. Une nouvelle approche qui s’appuiera sur :
1 – une offre complémentaire à la cantine par des partenariats avec des restaurants de proximité
2 – une redéfinition du cahier des charges lors du prochain appel d’offre avec l’accent mis sur la réduction du gaspillage alimentaire
3 – la mise en place d’un groupement d’employeurs avec l’hôtellerie-restauration et l’agroalimentaire afin de proposer des contrats à temps plein aux personnels de la cantine
En parallèle de la réforme des rythmes scolaires, il est essentiel que les jeunes lyonnais bénéficient d’un service de cantine de qualité

Sincèrement
Eric Lafond
contact presse 06.35.15.09.19

Tribune – rapport Moreau, la nostalgie qui nous gouverne

Actualitésle 18 juin 2013Sans commentaires
Le rapport Moreau présente plusieurs axes de réformes à l’actuel système des retraites. Les réactions, nombreuses, des représentants politiques nationaux, ont insisté sur les points susceptibles de revivifier le clivage électoral gauche-droite (allongement de la durée des cotisations, hausse des cotisations, participation des retraités, modifications des régimes spéciaux, etc.).

Toutefois, qui a sérieusement lu ce rapport ? On relève peu ou aucun commentaire à propos des prévisions économiques sur lesquelles sont fondées ses prescriptions. Or, à se focaliser sur le constat – donc les effets -, on oublie les causes du déséquilibre de notre système des retraites, c’est à dire l’organisation économique qui le sous-tend, et le pacte générationnel qui fonde la société française depuis l’après-seconde guerre mondiale.

Le raisonnement du Conseil d’Orientation des Retraites se dessine à travers 3 scénarios emplis de nostalgie :

le 1er scénario fait état d’une croissance de 1.6 point annuel du PIB de 2011 à 2020 et un taux de chômage de 7.3%

le 2nd scénario fait état d’une croissance de 1.6 point annuel du PIB de 2011 à 2020 et un taux de chômage de 7.6%

le 3e scénario fait état d’une croissance de 1.6 point annuel du PIB de 2011 à 2020 et un taux de chômage de 7.8%

Il est utile de rappeler que le taux de croissance moyen sur les vingt dernières (1981-2010) années est de …1.89%. Considérant qu’en 2011, 2012 et 2013, ce taux de croissance est proche de 0, il faudra donc que le 7 dernières années de la décennie soient marquées par une forte croissance. Est-ce crédible ?

Le taux de chômage est encore plus significatif de la forme d’illusion ou de nostalgie qui frappe nos gouvernants. En pariant sur un retour à un taux de chômage que nous ne connaissons plus depuis … 1982, les auteurs du rapport ne manquent pas d’audace. Mais une audace stérile, car elle relativise surtout la pertinence du diagnostic sur les retraites.

Taux de chômage 1967-2005.

Ainsi, quelque soit la réforme qui sera proposée demain, son impact sera éphémère. Le sujet reviendra, dès 2017, donnant l’occasion d’une nouvelle passe d’armes bipolaire pour l’élection présidentielle. De fait, cette réforme – et le débat récurrent sur les retraites, contribueront encore à affaiblir la crédibilité des politiques auprès des français. On sait alors le risque que nous prenons, face à des électeurs tentés de « renverser la table ».

Il est temps de remettre à plat notre organisation économique et sociale. Sans chercher à désigner des responsables ou des boucs-émissaires aux échecs constatés, mais en proposant de nouvelles approches, de nouvelles solutions, et certainement un nouveau pacte générationnel.

Faciliter la création d’emplois en soutenant les petites et moyennes entreprises (innovation, reprise), les associations, est un des pans du nouveau modèle économique et social que ne devons faire émerger. Lyon peut être en pointe de ce mouvement, c’est une des priorités de la campagne municipale que j’ai commencée.

Article sur Mag2 Lyon

Actualitésle 8 juin 2013Commentaires fermés

Un Aérotram à Lyon

Actualitésle 4 juin 2013Sans commentaires

Nous étions une dizaine ce samedi à la rencontre des habitants du 5e – St Irénée, Point du jour, marché rue des anges – pour présenter notre proposition d’Aérotram. La colline de Fourvière vers la colline de la Croix-rousse en 10 mn. Un nouveau mode de transport public efficace, économe de la ressource publique et écologique. La quasi totalité des lyonnais rencontrés trouvaient le projet pertinent. Nous recommençons l’opération ce week-end dans le 4e.