Archive for février, 2013

Communiqué – L’école primaire, au cœur des municipales de 2014

Actualitésle 20 février 2013Sans commentaires

La volonté de la majorité municipale de n’appliquer la réforme des rythmes scolaires en 2014 aura le mérite de mettre le sujet de l’école primaire, de l’éducation en générale, au cœur des élections municipales de mars prochain.

Quel rôle doit jouer la commune dans l’éducation des jeunes lyonnais ? Doit-on rester passif quand il est avéré que 40% des enfants entrent au collège sans savoir bien lire et écrire ? Quand les comparaisons internationales (rapport PIRLS) mettent en avant les faiblesses de nos écoliers en lecture ?

L’école doit se moderniser, dans l’intérêt des enfants, ce qui implique des efforts et des changements de la part des autres participants à notre système scolaire. Nous ne pouvons pas faire évoluer l’Etat, mais nous pouvons faire mieux localement et ouvrir aux lyonnais un horizon de connaissances élargi.

Sincèrement
Eric Lafond

www.eric-lafond.fr

www.lyonmoderes.fr

contact presse : 06 35 15 03 19

Communiqué – La qualité de l’air doit être une ambition pour Lyon

Actualitésle 16 février 2013Sans commentaires

L’abandon des « ZAPA » par le gouvernement a pour conséquence de mettre les responsables politiques lyonnais et de l’agglomération devant leur responsabilité. Aucune initiative majeure na été engagée alors que la situation se détériore depuis plusieurs années. Les études sanitaires établissent la dangerosité et le coût pour la collectivité de cette persistante pollution aux particules fines. Pourtant, cette réalité semble toujours rester aux portes des conseils municipal et communautaire.

Le sujet nécessité une action d’envergure et transversale sur le territoire. Toutefois, il est possible d’agir efficacement en optimisant des outils déjà existants.

Ci-après ce que nous propositions déjà en novembre 2011

Lyon vit de nouveau un long épisode de pollution. Malgré cette répétition au fil des années, nous ne voyons aucune réaction de la part de la majorité.

La récurrence de cette pollution et la durée croissante de ses épisodes marquent les limites de la stratégie mise en œuvre depuis quelques années, pour réduire l’usage des voitures. Les réductions de voiries ont certainement contraint des automobilistes à changer de mode de déplacement. Toutefois, elles n’ont pas impacté aussi fortement les comportements que leurs promoteurs l’espéraient. L’absence d’alternatives efficaces aux déplacements demeurant un frein au changement,  ces réductions de voiries ont alors accru les embouteillages, grands producteurs de particules fines.

La gravité de la situation nécessite un plan ambitieux pour reconquérir la qualité de l’air. Hier étaient récompensées (au salon des maires) les meilleures initiatives pour le développement des voitures électriques. Le Grand Lyon a décidé de subventionner l’achat de vélos électriques coûtant 3500 € pièce. On reste perplexe… tant la réponse au risque sanitaire semble décalée.

Pour une réponse à la mesure des enjeux, nous proposons d’optimiser l’existant et d’investir pour des solutions alternatives efficaces :

Immédiates :

* Étendre les parcs velo’v aux parcs d’activités entreprises sur un partenariat public-privé afin d’offrir une alternative sur le trajet domicile-travail.

* Instaurer la gratuité pour les enfants sur les transports en commun, mesure incitant les parents à privilégier ce mode de déplacement toute l’année.

* Remplacer le parc automobile Ville et Grand Lyon par des véhicules électriques.

* Sécuriser les circuits cyclables et les adapter au fret cyclable

* Accélérer l’expérimentation des navettes fluviales ;

A moyen terme

* Organiser les transports en commun en cœur d’agglomération, comme nous le proposons sur la rue Garibaldi

* Investir dans la rénovation des bâtiments publics (isolation et chauffage).

* Rapprocher la recherche universitaire et les PME du territoire avec une commande publique sur l’économie d’énergie et la production d’énergie propre

Sans qualité de l’air, il est illusoire de conserver la qualité de vie à Lyon. La densification du cœur de notre métropole commande d’agir maintenant. Résoudre cette difficulté, avec de nouveaux outils et une volonté d’innover est une bonne façon de rayonner et de rendre Lyon plus attractive encore

Sincèrement
Eric Lafond

www.eric-lafond.fr

www.lyonmoderes.fr

contact presse 06.35.15.03.19

Quand l’UDI prépare ses primaires avec l’UMP, c’est moche

Actualitésle 4 février 2013Commentaires fermés

Voici deux jours, l’UDI lyonnaise dévoilait sa vision de la sécurité sur Lyon. Vision plutôt sombre, puisqu’il est nécessaire selon eux de multiplier les brigades et d’armer les policiers municipaux avec des Taser.
L’UDI veut donc foudroyer les délinquants.

Les centristes, les humanistes et les modérés lyonnais ne sauraient se retrouver dans cette surenchère sécuritaire. La sécurité des lyonnais est un sujet sérieux qui nécessite une bonne connaissance du propos et mérite des approches nouvelles et quelques idées neuves.
Le Préfet avait présenté le 24 janvier le chiffres de la délinquance pour 2012. Les cambriolages de résidences principales, les atteintes aux biens et les crimes intra-familliaux étaient en net augmentation, les autres crimes et délits en baisse. Les propositions de l’UDI sont déconnectées de cette réalité.
Par ailleurs, cette multiplication de brigades augmenterait les dépenses de fonctionnement de la ville, choix peu pertinent au vu de l’état des finances. Il s’agit au contraire d’optimiser la dépense publique existante, de la rendre plus efficace.
Nous proposerons une approche nouvelle de la sécurité à Lyon. Parmi nos propositions, figurera la suivante : la ville de Lyon financera des investissements matériels nécessaires (technologie de l’information) pour faciliter la tache de la police nationale, réduire les temps administratifs auxquels celle-ci est contrainte, lui permettant ainsi d’être davantage sur le terrain.